MOHAMED TIANA ARRETE PAR LE 11E ARRONDISSEMENT

Cerveau d’un gang de braqueurs, il vendait des armes issues du stock de la police nationale

Par N.S  le 27-06-2018

Nous en parlions dans une de nos précédentes éditions. Mohamed Traoré alias Tiana est cité comme le fournisseur d’armes automatiques issues du stock de la police nationale par les braqueurs du supermarché « Salam » de Titibougou qui ont aussi agressé par balles un ressortissant indien encore sous traitement. Depuis lors, Tiana, chanté par le rappeur Iba Montana qui fait l’apologie de la violence, était activement recherché, mais le commissariat du 11è arrondissement de police a mis fin à sa cabale, le 10 juin dernier.

Rappelons, comme nous l’écrivions il y a si peu, que le commissariat du 11è arrondissement a alpagué, le 29 mai dernier à Missabougou, Boubacar Dembélé et Chiaka Arahma, tous deux âgés de 18 ans. Ils reconnaissent être les auteurs du braquage du supermarché « Salam » à Titibougou, de la tentative d’assassinat lors d’un braquage, de l’Indien Kakwani Vishal Omprakash blessé par balle et dépossédé de son sac contenant une forte somme d’argent et d’autres documents dont son passeport, entre autres braquages réalisés par la bande.

Tiana était cité par ces malfaiteurs comme étant « le cerveau » et surtout le fournisseur des armes automatiques trouvées chez eux lors de la perquisition menée dans le cadre des enquêtes après leur arrestation.

Il s’agit d’un pistolet automatique de marque italienne Bruni Automatique Cal 8 MMK avec son chargeur contenant 10 cartouches ; un pistolet automatique amélioré avec son chargeur garni de trois cartouches, un pistolet automatique Walther avec son chargeur démuni de cartouche. La perquisition avait en outre permis de retrouver chez les bandits trois motos Ktm, deux téléphones portables, un passeport indien au nom de kakwani Vishal Omprakash, une de leurs nombreuses victimes sur lesquelles ils ont tiré avec ces armes automatiques.

Interrogés sur la provenance des armes, ils affirmaient les avoir obtenues par l’intermédiaire de Mohamed Traoré alias Tiana en échangeant, à chaque fois que de besoin, trois motos volées contre un pistolet automatique provenant de la dotation de la police nationale.

Selon les bandits cuisinés par les limiers du 11è arrondissement, Tiana est un spécialiste du trafic d’armes de guerre de toutes sortes. On ne s’étonne pas alors d’entendre le rappeur Iba Montana le chantier, lui qui fait l’apologie de la violence et monte sur scène avec des armes blanches.

Depuis lors, Mohamed Traoré alias Tiana était en cabale, mais il finira par tomber dans les filets du commissariat du 11è arrondissement de police qui réalise ainsi un très bon coup en mettant hors d’état de nuire cette dangereuse bande de criminels.

Mais remonter jusqu’aux fournisseurs de Tiana en armes de la police nationale serait encore plus intéressant que la simple arrestation de ces bandits et c’est là où, après avoir félicité chaleureusement le 11è arrondissement de police, il faut lancer ce défi à la justice.

N.S.