​​Problématique de délivrance du visa de Chine aux commerçants maliens

Le Synacodem lance un cri de cœur


 
« Nous demandons aux autorités de notre pays d’intercéder auprès de l’ambassade de Chine au Mali pour trouver une solution à la problématique de délivrance de visa de toute catégorie (court et long séjour avec multiples entrées) pour les opérateurs économiques maliens ».

Dixit Samba SIBY premier vice-président du SYNACODEM

 Depuis un certain temps, les opérateurs économiques du Mali désirant se rendre en Chine pour leurs transactions commerciales sont  confrontés à mille et un problèmes pour obtenir le visa chinois.
Décidément  rien ne va plus entre les commerçants maliens et l’Ambassade de Chine au Mali.
A cet effet, nous avons cherché à connaitre les raisons de ce blocage en approchant le Syndicat National des Commerçants Détaillants du Mali (SYNACODEM). Le premier vice- Samba Siby  a bien voulu nous recevoir pour parler sur cette situation qui n’a que trop duré.
Au dire du premier vice-président du Synacodem, depuis un longtemps la représentation diplomatique chinoise a quasiment cessé de donner des visas multiples aux commerçants maliens désireux de se rendre dans ce pays, et cela depuis plusieurs mois.
Face à cette situation, les commerçants maliens voyant leurs intérêts menacés à cause de la non- délivrance de visa multiple, se sont rabattus sur leur syndicat pour trouver une solution rapide à ce problème. Ainsi, le SYNACODEM qui est là, pour la défense des intérêts de ses militants a envoyé  très rapidement une  correspondance au Ministre du Commerce qui est la tutelle pour faire part de la situation.  
Rappelant que c’était lors de la présentation du bureau du Conseil National du patronat du Mali (CNPM) présidé par Mamadou Sidibé à l’ambassadeur de Chine au Mali, qu’une excellente collaboration s’était instaurée entre leurs services consulaires et le Synacodem dans le cadre de la délivrance de visa aux opérateurs économiques maliens. Il faut rappeler que cette belle collaboration était également à l’image des excellentes relations qui ont toujours existé entre les peuples malien et chinois, ainsi qu’à leurs gouvernements respectifs depuis les indépendances, a déclaré Samba Siby.  Avant d’ajouter que ce climat de bonne collaboration qui était en cours toutes ces années a malheureusement connu une brusque détérioration suite au changement de l’équipe dirigeante au niveau de l’ambassade.  C’est ainsi que le Consulat chinois, lors d’une rencontre de concertation avec le Synacodem a décidé unilatéralement de ne plus délivrer de visa de long séjour à multiples rentrées aux commerçants maliens. Cette fermeture de leur frontière aux Maliens qui ne dit pas son nom, se traduit par une nouvelle procédure (plus contraignante et plus restrictive) dans l’acquisition du précieux sésame pour se rendre dans ce pays. Même acquis, le visa ne durerait que 30 jours. Alors que le délai minimum pour accomplir les formalités pour le transport des marchandises est d’au moins un mois.

Proposition littéralement rejetée par le Synacodem, car c’est contraire à l’une des plus simples règles de la diplomatie qui est l’application de la réciprocité dans les relations internationales.
Le Synacodem a aussitôt mis cette situation sous l’appréciation du ministère du commerce qui à son tour, a mis en place une commission de gestion de visas chinois de type (M) par la décision n° 0050/PDT/CCIM du 31 octobre 2016.

Au dire du ministre, le travail de cette commission ne devait pas dépasser trois (3) mois et qu’en trois (3) mois tous les demandeurs de visa devaient trouver leur visa. Mais la réalité a été autrement. La commission continue de siéger contrairement aux dispositifs de la décision qui l’a créée. En terme de résultats, 514 dossiers ont été présentés à la commission et 267 ont eu le visa soit 52% seulement selon le ministère.

Le Synacodem était d’accord avec ce principe de commission du fait de l’implication du ministère. Surtout du fait de la déclaration du ministre qui a rassuré que tous les demandeurs de visa seront satisfaits. Mais la pratique est que les commerçants ne sont pas satisfaits parce que la promesse n’a pas été tenue.

Il est à rappeler que malgré tous ces efforts, qu’il est regrettable de constater que le Consulat de la République populaire de Chine au Mali continue de délivrer jusqu’à présent que des visas de courte durée valable pendant trois mois et ne donnant lieu qu’à une seule rentrée pour un séjour de trente jours (30). Et cela contrairement à la promesse qui avait été prise par le même Consulat d’accorder des visas de six mois à multiples entrées et même un an à multiples rentrées pour ceux qui ont l’habitude de l’avoir.

Aujourd’hui, force est de constater que rien de tout cela n’est respectée, et pour preuve il y a eu une fois, sur 50 dépôts de demandes de visas, 43 ont été rejetés, seulement 7 ont eu le visa de courte durée un (1) mois.    

Il faut rappeler que c’est la 2èmefois que les commerçants du Mali s’estiment victimes de cette mesure qui n’existe dans aucun pays africain alors que les chinois viennent au Mali n’importe comment avec leurs marchandises pour des séjours indéfinis. La première, qui heureusement a eu une solution rapide remonte au premier mandat du l’ancien président du CNPM en la personne de Mamadou Sidibé.

Il est bien de signaler que le problème de visa chinois est une bombe à retardement si une solution rapide n’est pas trouvée. Que Dieu nous en garde.

 

Alpha Macki NIANG