POLEMIQUE AUTOUR DES AVIONS ET HELICOS MALIENS

Quatre versions contradictoires

De l’avis du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, les deux hélicos ainsi que les deux avions de transport de troupes récemment acquis ont été intégralement payés par le Budget national. Ils n’ont donc pas été offerts.

Ceci n’est pas l’avis de l’Ambassadeur Russe à Bamako. Interrogé par la presse malienne à la faveur d’une cérémonie courant début de semaine, il a clairement annoncé que les engins en question ont été généreusement offerts par son pays.
Pour sa part, le site RIA NOVOSTI annonce que « la Russie a livré deux hélicoptères de combat Mi-35M au Mali dans le cadre du contrat conclu par ce pays avec l’agence russe Rosoboronexport, a fait savoir le service de presse de la société Hélicoptères de Russie qui a réalisé la livraison des véhicules». Il s’agissait visiblement d’une commande. Mais de quelle nature ?

Une troisième version fait aujourd’hui débat. Les hélicos en question ont été commandés par l’ex-Président Amadou Toumani Touré. Leur livraison a été empêchée par les événements de Mars 2012.

Alors qui croire ou ne pas croire ?

En entendant d’y voir clair, aucun prix n’a été, à présent communiqué. Serions dans le scénario identique au Boeing présidentiel ?

Batomah Sissoko