BILAN D’ACTIVITE DE LA FONDATION ORANGE 

Plus de 4,5 milliards d’investissement en 10 ans de mécénat et d’action solidaire

 De 2006 à 2016, la Fondation Orange a soutenu 451 projets bénéficiant à plus de 100 000 personnes pour un budget de plus de 4,5 milliards FCFA.
Concernant le bilan de l’année 2016, la Fondation Orange Mali (FOM) a réalisé plusieurs grands projets, notamment dans le domaine de la Santé, l’Education, la Culture et la Solidarité, touchant un maximum de bénéficiaires pour un montant de près  de 800 millions de FCFA dont plus de 120 millions de FCFA de la Fondation Orange France.   
Parlant de la santé, l’administratrice générale,  Hawa Diallo, dira que la FOM a construit dans l’enceinte de l’hôpitl de Sikasso un centre d’accueil et d’hébergement disposant d’une salle d’hospitalisation de 35 lits et d’une salle de soins pour soulager et soigner les victimes de fistule.
Un accouchement long et difficile ou les séquelles d’une excision sont à même de provoquer une fistule obstétricale, laissant les femmes incontinentes. Face à des infrastructures sanitaires sous-développées et à la méconnaissance de cette maladie, les femmes vivent plusieurs années avec cette infection qui handicape leur quotidien. Rejetées par leurs familles, elles sont exclues de la communauté.  
Dans le domaine de l’éducation, on peut citer la réalisation de deux villages Orange à Binatomabougou à Markala et Figna à Koulikoro; le renforcement des structures éducatives, grâce la mise à disposition d’infrastructures adéquates qui garantissent un environnement sain et sécurisé aux enfants ; la promotion de la scolarisation des filles, grâce à l’installation de latrines séparées filles-garçons, l’absence ou le partage des sanitaires étant souvent l’une des causes d’abandon scolaire des filles.
Renforcement des conditions d’hygiène, avec la construction d’un puits dans chaque école et la réduction du nombre d’élèves par classe, ce qui améliore la qualité de l’enseignement et favorise l’épanouissement des enfants (les classes de plus de 100 élèves sont nombreuses au Mali).
Recul du nombre des mariages précoces, grâce aux progrès de la scolarisation des filles ; recul corollaire des conséquences néfastes de ces unions (mortalité maternelle, multiples problèmes de l’accouchement dont la fistule…).
Dans le volet culture et solidarité, l’administratrice générale de la FOM dira que sa structure a apporté une assistance  considérable  aux populations maliennes, à travers plusieurs dons. Sa traditionnelle journée de solidarité a été célébrée en octobre avec la signature de deux conventions avec le ministre de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction  du Nord d’un montant de plus de 450 millions de francs CFA portant sur des  projets de construction d’infrastructures scolaires, de parrainage d’enfants démunis et d’équipement de salles multimédias dans le domaine  de l’éducation et sur des projets d’équipement des hôpitaux ( Gabriel Touré, Gao, Tombouctou, Sikasso, etc…) dans le domaine de la santé.

La Fondation a également distribué des dons comprenant des vivres, des moustiquaires imprégnées, des cahiers, des moulins multifonctionnels, des motos pompes, des  motos  tricycles pour  personnes handicapées, des kits de maraîchage et d’assainissement aux populations et structures défavorisées pour un coût de 50 millions de francs CFA. Et tout au long de l’année, de nombreuses actions solidaires ont été menées, notamment en faveur du Samu social et d’autres  structures prenant en charge les enfants démunis.
Parlant des perspectives de cette année, Mme Hawa Diallo dira que 2017 sera un tournant majeur dans les activités de la Fondation, avec le déploiement des programmes d’éducations numériques.

A.M. NIANG