TRAFIC DE DROGUE



L’OCS saisit  116 kg de cannabis à Koutiala grâce son antenne de Sikasso

 

Après la saisie de 106 boulettes de cocaïne soit 1,5 kg d’une valeur de 36 millions de FCFA par son antenne aéroportuaire, le 30 août dernier à Bamako, l’OCS vient de frapper encore un grand coup à travers son antenne de Sikasso avec l’arrestation de deux narcotrafiquants à Koutiala avec 116 kg de cannabis le lundi 11 septembre dernier.

 

Décidément,  les narcotrafiquants  n’auront pas de paix avec l’Office Central des Stupéfiants (OCS) qui est à pied d’œuvre pour les traquer jusque dans leur dernier retranchement.

Pour preuve, moins de quinze jours après avoir mis hors d’état de nuire un trafiquant de nationalité nigériane à l’Aéroport, Modibo Kéita de Bamako-Sénou, l’OCS a encore frappé fort à travers son antenne régionale de Sikasso qui vient de mettre aux arrêts deux dealers avec 116 kg cannabis dans le cercle de Koutiala. Ces deux narcotrafiquants répondant aux noms de Seydou Coulibaly et Bourama Coulibaly sont tombés les pièges tendus par le lieutenant Salikou Traoré et ses hommes au village de Kapala non loin de  Koutiala, la capitale de l’or blanc le lundi 11 septembre dernier. Dès le lendemain, les deux malfrats ont été présentés devant le procureur près le tribunal de grande instance de Sikasso.     

A titre de rappel, il faut signaler qu’au titre de l’année 2016,  l’Office Central des Stupéfiants en tant que structure de contrôle et de répression,  a procédé à la saisie record de cannabis 2,700 kg, 5kg de cocaïne et de 3 tonnes de psychotropes composée de tramadol, de rivotril et d’autres médicaments contrefaits.  
Suite à ces saisies, 175 personnes, dont 20 de nationalité étrangère ont été interpellées et mises à la disposition de la justice.

Pour l’année 2017, les opérations de contrôle se poursuivent.
Jusqu’ici, plus de 600 kilogrammes de cannabis, 1,5kg de cocaïne, 10kg d’héroïne avec le concours de la douane et une quantité importante de psychotropes avaient été saisis.
Au total 32 personnes ont été interpellées et le Chef de l’un des plus grands réseaux de trafic de cannabis de Bamako du nom d’Ibrahima Madani Bah dit Rougeaud, a été interpellé.
Au dire du Colonel Magistrat Adama Tounkara directeur de l’OCS, pour mieux faire face à ce fléau, tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le trafic et la consommation de drogue au Mali sont regroupés dans une coordination en vue de créer une synergie et de mutualiser les efforts Il s’agit : de la Douane, la Police, la Gendarmerie, la Justice, la Santé, les organes de presse et les Organisations de la société civile).  
Toujours dans le cadre de la coopération, l’OCS entretient des partenariats avec plusieurs pays et organismes, à savoir la France, les Etats-Unis, le Canada, l’Espagne, la Russie, l’ONUDC, la MINUSMA, l’Eucap-sahel, le G5 Sahel, MISAHEL, la CEDEAO…   
C’est pour cette raison que le Directeur général de l’OCS a effectué,  en fin 2016, une tournée sous-régionale dans cinq (05) pays, à savoir le Nigéria, le Ghana, le Niger, le Burkina Faso et le Sénégal,  en vue de mettre en place un mécanisme de partage d’informations et de renseignements opérationnels pour rendre plus efficace cette lutte.  

A.M.N