Eliminatoires Mondial 2018 : Maroc-Mali

 Alain Giresse veut amener l’équipe se préparer chez l’adversaire

 

«La préparation se fera au centre habituel de Willness de Casablanca. Nous l’avons choisi par rapport aux conditions du lieu. Nous n’allons pas nous préparer dans un centre national, nous avons besoin d’une infrastructure privée et indépendante. Willness de Casablanca est en dehors de toute agglomération, il ne donne accès à aucun lieu. C’est un site idéal pour permettre aux joueurs de se concentrer sur le match».  Dixit Alain Giresse sélectionneur national des Aigles du Mali.

Les rencontres de la 3e et 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde Russie 2018 se pointe à l’horizon. A la veille de cet important rendez-vous qui mettra aux prises marocains et maliens en aller et retour les 1ers et 4 septembre prochain, le sélectionneur national des Aigles, Alain Giresse a animé mardi dernier sa traditionnelle conférence de presse d’avant match au siège de la Fédération malienne de football. Pour cette rencontre avec les hommes des médias, l’on croyait que le technicien français allait dévoiler la liste des joueurs retenus pour ces deux  matches comptant pour la troisième et quatrième journée des éliminatoires du Mondial, mais Giresse s’est contenté seulement de faire le point sur la situation de la sélection nationale, notamment celle des internationaux évoluant dans les championnats européens. Pour lui, il est important de faire la situation de nos joueurs. A l’intersaison, certains ont bougé, en changeant de club, et avec la reprise des championnats, on doit se renseigner sur les joueurs. 

«Nous avons des joueurs qui évoluent en Ligue 1 française et d’autres qui sont en division inférieure. Il faut rappeler que sur le marché, il y’a encore des joueurs qui ont besoin de se positionner, ils sont en attente. Pour le moment, c’est un mercato qui nous a rien apporté», a expliqué Giresse, avant d’évoquer le stage de préparation de l’équipe.

«Pour la préparation, elle se fera au centre habituel de Willness de Casablanca. Nous l’avons choisi par rapport aux conditions du lieu. Nous n’allons pas nous préparer dans un centre national, nous avons besoin d’une infrastructure privée et indépendante. Willness de Casablanca est en dehors de toute agglomération, il ne donne accès à aucun lieu. C’est un site idéal pour permettre aux joueurs de se concentrer sur le match», renchérira le sélectionneur national.

Concernant le nom des joueurs qui seront sélectionnés pour cette double confrontation avec les Lions de l’Atlas, le technicien français assure qu’il a déjà en tête sa liste qui sera dévoilée ultérieurement.

Rappelons que dans ces éliminatoires, le Mali est logé dans le groupe C, en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Maroc et du Gabon. A noter que lors de la première journée de ces éliminatoires, les Aigles ont été lourdement battus 3-1 par les Eléphants de Côte d’Ivoire au stade de l’Amitié de Bouaké.

Quelques semaines plus tard, la sélection nationale sera accrochée 0-0 au stade du 26 Mars par le Gabon, au compte de la deuxième journée. Ainsi, après deux journées de compétition, le Mali occupe la queue du peloton avec seulement un point et les nôtres sont condamnés à faire le plein contre le Maroc pour se relancer dans la course à la qualification. L’autre match de la poule mettra aux prises les Panthères du Gabon aux Eléphants de Côte d’Ivoire. Des Ivoiriens qui sont leaders du groupe, avec quatre points (une victoire et un nul) devant le Maroc et le Gabon (deux points chacun).

Le Mali ferme la marche, avec seulement une unité. Signalons que seul le premier de la poule se qualifie pour la phase finale de la Coupe du monde 2018  qui se dispute en Russie, pour le moment, c’est la Côte d’Ivoire qui tient le bon bout.

La question qui se pose maintenant, c’est de savoir si le technicien français des Aigles du Mali a réellement une ambition pour le reste des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018

 
A.M.NIANG