500 000 Maliens à la Marche du 17 juin 2017

Ils étaient plus de 500 000 maliens à sortir pour dire non à la révision constitutionnelle proposée par le « Mobutu en Miniature » malien,  Ibrahim Boubacar Kéita. Ils ont battu le pavé de la Place de la Liberté à la Bourse du Travail.

Cette marche du 17 juin a été un franc succès pour la plate-forme « An Té A Bana ; « On dit non et c’est tout », ce grand rassemblement composé d’une quarantaine de partis politiques, des centaines d’Associations et de Mouvements de la société civile -tel que le Collectif des marchés du District de Bamako- qui se sont spontanément réunis pour dire à la  révision constitutionnelle. Ils ont été rejoints par la Confédération Syndicales des Travailleurs du Mali (CSTM) présidé par le bouillant Hamadoun Amion Guindo et  le Syndicat libre de la magistrature (Sylima) qui a promis d’observer une grève illimitée pour dénoncer l’inconstitutionnalité du projet de révision constitutionnelle.

Les Maliens de France, du Canada et des Etats-Unis vont marcher le 27 juin pour ceux de France et dans les jours à venir pour ceux d’Outre Atlantique

Pendant que mettons sous presse, nous venons d’apprendre que le CNID  Fasso Yiriwaton de Me Mountaga Tall,  vient de tenir une réunion extraordinaire, au terme de laquelle, il demande au président de la République de renvoyer le projet de révision constitutionnelle à une seconde lecture devant l'Assemblée nationale . Quant au parti Yelema de l’ex-Premier ministre, Moussa Mara, toujours fidèle à sa politique d’entre-deux-chaises, il demande le report de la Révision au mois d’octobre après une large consultation. 

PS; le gouvernement vient de retirer les quatre  policiers qu'il avait affectés à Choula Bayala Haidara pour sa protection.Car il est parmi les personnes menacées par les djihadistes. IBK ne lui a pas pardonné d'avoir participé à la grande marche du samedi 17 juin 2017. Cela fait froid au dos!

A.D