MARCHE DE PROTESTATION DES LEGALISTES HIER JEUDI

Le P.M promet une «solution pour bientôt»

«Monsieur le Ministre des sports, libérez notre football, laissez nos enfants jouer au football ! Non au coup d’Etat dans le sport » Tels sont les slogans qu’on pouvait lire sur les banderoles des marcheurs qui ont marché hier primature.
Depuis plus d’un mois, les footballeurs du Mali ne tapent plus dans le ballon à cause de la crise montée de toutes pièces par le ministre des Sports Housseiny Amion Guindo lequel a fini par dissoudre le comité Exécutif de la fédération Malienne de football.
Après la dissolution de la Fémafoot, l’instance dirigeante du football mondial, la FIFA, a sanctionné fort notre pays en le suspendant de toutes les compétitions internationales.
Dans le communiqué de la FIFA, «La suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles (No 2017-0011) et No 2017-0012 auront été annulées et que le Comité Exécutif de la Fémafoot, présidé par Boubacar Baba Diarra aura été installé».
Raison pour laquelle tous les acteurs du football malien composés de l’association des footballeurs en activité, des arbitres du Mali, supporteurs, clubs de ligues 1, et 2, les dirigeants, et les ligues de football ont battu le pavé hier jeudi en organisant une marche pacifique sur la Primature. Sur place une déclaration a été remise au Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, chef du gouvernement pour dénoncer la décision de dissolution de la Fémafoot par le ministre des Sports, et trouver par la même occasion une solution de levée de suspension du Mali.
Cette crise sans précédente volontairement causée par le ministre Housseiny Amion Guindo sera très bientôt un mauvais souvenir pour les amoureux et les sympathisants du football malien. 
En effet, au terme de la marche pacifique des acteurs du football malien,  le Premier Ministre a assuré que le dossier est désormais entre de bonnes mains, et une décision sage sera prise bientôt. Donc, La sélection nationale U-17 du Mali pourra bien aller défendre son titre de champion d’Afrique.

A titre de rappel, il faut signaler que notre pays est suspendu de toutes les compétitions internationales depuis le 17 mars dernier.

Voici les lettres de la FIFA et la CAF adressé au Mali. 

Macky Niang

 
Lettre de la secrétaire générale de la FIFA au président de la Fédération malienne de Football



Monsieur le président

Nous vous informons que la situation de la fédération malienne du Football (FEMAFOOT) a été soumise au bureau du conseil de la FIFA le 16 mars 2017.
Le bureau du conseil a été mis au courant des décisions du ministre des Sports (No 2017-0011) daté du 8 mars 2017 et No 2017-0012 du 14 mars 2017 qui dissolvent le Comité Exécutif de la Femafoot et mettent en place un Comité provisoire composé de dix-neuf personnes chargé d’organiser, de gérer, d’animer, de promouvoir et de développer le football au Mali jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau fédéral.
 Dans ces circonstances, le bureau du conseil a décidé de suspendre la Femafoot avec effet immédiat à compter du vendredi 17 mars 2017 .par conséquent la Femafoot perd tous les droits de membre 13 des statuts de la FIFA. Cela signifie aussi qu’aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales et d’entretenir de relation sur le plan sportif avec les autres associations membres de la FIFA.
Cette décision impose également que la Femafoot et ses membres en peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la FIFA ou de la CAF. La FIFA informera ses associations membres au moyen d’une circulaire.

 La suspension ne sera levée que lorsque les décisions ministérielles (No 2017-0011) et No 2017-0012auront été annulées et que le Comité  Exécutif de la Femafoot, présidé par vous-même aura été installé.
Nous vous remercions par avance de nous tenir régulièrement informée de l’évolution de la situation et Nous vous prions de recevoir, monsieur le président, l’expression de nos sentiments les meilleurs
FIFA
Fatma Samoura
Secrétaire générale