FLAGRANT CAS DE VOL


Le parquet de la Commune V sur la sellette

Des cas de vols avérés portant sur plus de 9 millions F CFA ; une plainte en bonne et due forme ; des suspects appréhendés par la police ; des aveux de culpabilité et…, la liberté pour les 9 personnages suspectés. Le parquet du la Commune V est vivement indexé du doigt.
Les vols portent sur des marchandises d’une valeur de plus de 9 millions F CFA et impliquent des opérateurs économiques et non des moindres.
Il y a environ une quinzaine de jours, un camion a été saisi par la douane malienne pour des infractions liées au véhicule lui-même. Pas à la marchandise qu’il transportait. Il fut donc immobilisé dans la Cour de la Douane avec son contenu.
Mais l’apprenti du camion qui a suivi toute la scène, crut tenir là la meilleure occasion de s’enrichir. Nuitamment, il s’introduisit dans la Cour de la Douane et fit sortir quelques cartons du camion ainsi immobilisé. Il répéta l’opération plusieurs fois et vendit les marchandises (des bouteilles de boissons en ce moment très demandées sur le marché) à des commerçants sis au Grand-marché. Ceux-ci, à leur tour, exposèrent la marchandise au marché.
Ainsi, le légitime propriétaire se rendit compte du vol et saisit le commissariat de police du Vème Arrondissement pour enquête. La Police fit bien son travail en procédant à l’interpellation de tous ceux impliqués, en l’occurrence, le Gérant d’une Boutique TOTAL à Kati, et des commerçants du Grand marché de Bamako.
Les victimes portèrent en outre plainte auprès du procureur de la Commune V et exigèrent le paiement de la valeur de leurs marchandises à défaut des marchandises elles-mêmes.
Mais sitôt à lui présentés, le Procureur en question libéra les neuf (09) suspects sans autre forme de procès. La seule explication qu’il fournit aux plaignants est que les prisons sont en ce moment toutes remplies. Piètre justificatif !
A suivre
Batomah Sissoko