LE PRESIDENT NATIONAL DE KAOURAL RENOUVEAU-CAV EL HADJ OUMAR ABDOU TOURE REAGISSANT CONTRE LA REVISION CONSTITUTIONNELLE :

 

«L’unique intention, c’est la dévolution monarchique du pouvoir»

 
Le très influent président de l’Alliance Kaoural Renouveau-CAV qui a démontré sa popularité et sa représentativité lors des dernières élections locales en Commune IV où il a fait trembler des partis politiques. Malgré tous les tripatouillages pour l’écarter, Kaoural Renouveau-CAV a pu s’imposer pour décrocher le poste de troisième maire adjoint en charge des questions foncières. A travers le pays, cette alliance se prévaut de près de 300 cellules installées. Cette force de la société civile que Ras Bath soutenait pendant les communales passées avait déclaré qu’elle ne restera plus en marge de la vie nationale pendant que des politiques amènent le pays à la dérive. 

Joignant l’acte à la parole, le président de l’association Kaoural Renouveau- CAV, Elhadj  Oumar Abdou Touré, a posté une vidéo sur les réseaux sociaux et dans laquelle il s’exprime en français et en bambara pour dénoncer haut et fort le projet de révision constitutionnelle. Pour El Hadj, IBK a autre chose à faire, notamment répondre aux nombreuses préoccupations des populations restées sans solutions, plutôt que de s’aventurer dans cette révision constitutionnelle qui ne règle aucun problème du pays.

 «Dans ce contexte de profond désespoir dû à  l’échec flagrant  du président de la République Ibrahim Boubacar Keita dans sa mission de développer le Mali, de consolider la démocratie et veiller  au respect des droits et libertés  de notre peuple le Mali, il est de notre devoir de nous lever comme un seul homme pour dire non ! Non ! Non ! A cette déception notoire, s’est ajoutée l’idée d’une révision constitutionnelle dont l’unique intention est la dévolution monarchique du pouvoir»  a dénoncé le président national de Kaoural Renouveau-CAV.

Il rappelle que le Mali mérite plus et  mieux. Raison pour laquelle, il exhorte nos compatriotes du  nord comme du sud, de l’est comme de l’ouest, de toutes les religions et ethnies, de la diaspora, à faire preuve de plus de solidarité et de se mobiliser pour faire échec à ce projet de révision constitutionnelle.

K.D.