RÉVISION CONSTITUTIONNELLE
Risque d’implosion de l’Adema PASJ


Le PASJ sortira-t-il indemne du débat, voire du conflit portant sur la révision constitutionnelle ? Sauf miracle, à moins, que ses responsables adoptent une posture conciliatrice avec la nouvelle tendance qui gagne de plus en plus de terrain au sein de la formation. 

Il s’agit de ce groupe de militants organisé en collectif «S.O.S Adema » farouchement opposé au projet de révision constitutionnelle et favorable à une candidature interne du parti à la faveur des prochaines joutes présidentielles. Pour tout dire, « S.OS ADEMA » remet en cause le soutien du parti à la mouvance présidentielle et exige par conséquent un changement de conduite. 

Pour autant, la Direction du parti a envoyé une délégation à la CMP (Convention de la Majorité Présidentielle) pour demander non le retrait comme exigé par «S.OS. Adema» mais le report du referendum constitutionnel en question. 

Ce qui fait dire aux protestataires que la Direction du parti ne répond plus aux aspirations des militants. Raison pour laquelle, il (le Collectif «S.O.S Adema) a décidé de lancer «un vibrant appel aux militantes et militants attachés à l’identité, aux valeurs fondatrices du parti et à la candidature interne de l’Adema PASJ aux présidentielles de 2018 à se joindre à nous pour une meilleure coordination des forces vives afin de mener ce combat noble…, » (lire communiqué). Selon toute évidence, le sommet et la base du parti semblent désormais en déphasage.

Batomah Sissoko