RECONNUS COUPABLES D’ABUS DE CONFIANCE ET DE COMPLICITÉ…

L’ex-ministre Cheick Oumar Diarrah et sa sœur respectivement condamnés à 18 mois et 02 ans d’emprisonnement


Accusés d’abus de confiance et de complicité, l’ex-ministre de la Réconciliation nationale, Cheick Oumar Diarrah, ainsi que sa sœur répondant au nom de Adam Aïché Diarrah ont été tous deux arrêtés et placés sous mandat. Ils ont comparu devant le tribunal de la Commune VI le lundi 10 Juillet dernier. Le délibéré est tombé en début de semaine.

Ils sont respectivement condamnés à 18 mois de prison ferme et 2 ans dont un an de sursis. Mais la partie est loin d’être terminée dans la mesure où la plaignante a fait appel.

Les accusés ont reconnu les faits, Cheick Oumar Diarrah, pour avoir perçu la somme de 238 millions de FCFA de la part de la dame Binta Mallé et l’avoir indûment utilisée à d’autres fins ; et Adam Aïché Diarrah pour avoir servi d’intermédiaire. D’où la plainte pour «abus de confiance» du Conseil de la victime, Me Djakaridja Djiré.

Le montant (238 millions de FCFA) a été remis à l’ex-ministre en vue de la création d’une entreprise au Mali comme initialement convenu entre les deux parties.

En plus de la privation de liberté prononcée contre les accusés, le juge a décidé le remboursement intégral des 238 millions F CFA ainsi que le paiement de 20 millions F CFA au titre de dommages et intérêts contre 150 millions F CFA demandé par le plaignant.

Un autre mandat a été délivré contre un deuxième complice répondant au nom de Thérèse CARVALHO qui est censée dirigée en ce moment la société minière (PAFY EMINING) dans laquelle l’accusé aurait investi. Cette dernière (Thérèse CARVALHO) est en ce moment introuvable.

Estimant le verdict léger, la plaignante a fait appel.

A suivre

Batomah Sissoko