SÉBÉNIKORO : CE BATEAU VEDETTE QUI INTRIGUE LES RIVERAINS

De quoi IBK a-t-il peur ?

Il a fallu deux (02) lâchers d’eau afin d’accoster convenablement la Vedette (et non un Yacht) jusque dans la concession du Prince des lieux. Et l’appareil pour le moins luxueux est aujourd’hui fin prêt pour prendre le large de nuit comme de jour ! Mais sur quel cap ? De quoi, en tout cas, susciter curiosités et interrogations.

Enfin, nous avons pu mettre la main sur la photo du fameux bateau supposé d’IBK acquis, selon nos sources, depuis le Maroc.

L’appareil est en tout cas, accosté dans sa propriété. Et pour réussir cette manœuvre, il a été demandé aux services de l’Hydraulique et de l’énergie de procéder à deux lâchers d’eau. Une opération qui consiste à une évacuation ou à un débordement contrôlé d'une fraction d'eau de barrage pour des besoins d'étiage, de sécurité, de production d'énergie ou de navigation (flottabilité)…

En clair, afin d’amener le navire à bon port (le quai domanial), il aurait fallu jouer sur le cours des eaux depuis la retenue (barrage). Ce qui a été fait ! Le navire-Vedette est donc désormais ancré dans le domaine et prêt à prendre le large.   Mais dans quelle direction ?

Il se trouve que les Vedettes ont la particularité d’être certes rapides et capables de naviguer dans les eaux peu profondes comme le Niger en période de décrue mais avec une faible autonomie. Aussi, après renseignements celle à l’ordre du jour est susceptible de transporter entre 08 et 15 personnes (une famille plus ou moins élargie).

Des caractéristiques diversement interprétées qui font dire aux mauvaises langues que la destination de la Guinée Conakry serait privilégiée pour une éventuelle «villégiature» de son propriétaire et des siens ! En tout état de cause, l’appareil ne mettrait pas plus de deux heures d’horloge pour atteindre les eaux de ce territoire !

Batomah Sissoko