2018 – DANS LA NEBULEUSE D’IBK :

La stratégie de reconquête du pouvoir ; la machine d’Etat en renfort ; intox et manipulation, argent…

2018, c’est maintenant et tout de suite, en tout cas, pour IBK et ses partisans. Et par conséquent, la machine de reconquête du pouvoir vient d’être mise en branle et tout y passe : intox, manipulation, argent, moyens de l’Etat, policiers, gardes, gendarmes…
Tout pour 2018 ! Tel semble le mot d’ordre désormais en vigueur dans la sphère du président sortant. Bien évidemment, dans ce camp, l’on commence déjà à douter sérieusement d’une éventuelle issue favorable du scrutin présidentiel de 2018. Ce, au regard des nombreuses manifestations hostiles enregistrées ces derniers contre le pouvoir en place. Un indice visiblement pris très au sérieux et que les opposants politiques tentent de récupérer. Ce qui est de bonne guerre. En politique, dit-on, rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme.
Pour le régime en place, il s’agit d’abord de comprendre réellement les tenants et aboutissements de ces événements, d’évaluer le rapport entre certains acteurs… L’on notera là qu’il y a un léger progrès de la part des gens du Président lesquels assimilaient systématiquement tout mécontent à un opposant politique lui cherchant noise. Toute chose qui a d’ailleurs élargi le cercle de ses adversaires, soit-dit en passant. C’est la conséquence du «si tu n’es pas avec moi, alors tu es contre moi».  Et certains ont vite fait de se décider et ont par conséquent choisi d’être «contre» !


Le cas Ras-Bath

Il s’agit dans l’immédiat pour le régime en place, disions-nous, de savoir qui est qui et surtout, qui peut et veut quoi. Il nous revient, en effet de sources émanant dans la même sphère, qu’il est question d’abord de Ras-Bath, ce jeune impétueux qui soulève foule. Quel type de relation entretient-il avec l’opposition politique en l’occurrence avec Soumaïla Cissé. Et surtout comment le savoir ?
Quatre Barons de la République ont été désignés pour cette mission. Nous tairons leurs noms pour des raisons évidentes. La stratégie adoptée consiste à prêcher le faux afin de connaître le vrai. Il s’agira de lancer une rumeur accusant Soumaïla Cissé d’avoir financé les voyages  de  Ras-Bath en Espagne, France et Allemagne à hauteur de plusieurs centaines de millions F CFA. Un bruit qui, espèrent-ils, fera sortir  Ras-Bath de ses gonds et qui sait le pousser à donner sa position et surtout ces intentions par rapport à la présidentielle de 2018. Toute chose qui leur ouvrira une piste susceptible de prendre une décision par rapport au jeunot.
16 agents,  avec à leur tête un lieutenant-colonel de gendarmerie,  sont chargés  de vulgariser la propagande. Un ministre sur le retour est chargé de prendre en charge les médias qui en feront une large diffusion,  dès la semaine prochaine.
Il y a aussi, la possibilité pour le père de «récupérer» le fils. Il s’agit du Ministre Bathily dont le rejeton n’est autre que «le fauteur de troubles» Ras-Bath.
Peut-être, n’eut été le rapport très amical voire fraternel qu’entretient IBK avec le Ministre en question, son fils Ras-Bath aurait en ce moment de très graves ennuis avec le pouvoir en place. En clair, ce ministre dérange l’entourage immédiat d’IBK. Mais pas question pour ce dernier de lâcher son bon vieil ami depuis la France dans les années 70. Toucher un seul cheveu de Ras-Bath, ce sera certainement offenser son père et le dresser contre IBK. Mais comment diantre le père pourrait-t-il récupérer le fils afin qu’on en parle plus ?
Ce ne sont pas les propositions qui manquent et la porte reste ouverte à toutes les options y compris la carrière politique du paternel et l’avenir proche et lointain du fiston. En tout état de cause et selon un ministre proche de la famille présidentielle, mieux vaut avoir le ministre Bathily avec soi que contre soi, dans le cas d’IBK, bien entendu. 

Un ministère de la propagande et de l’intox

La presse (radios et journaux) ainsi que les réseaux sociaux seront bientôt envahis par des mystérieux messagers avec des propositions concrètes susceptibles de faire tourner la tête et la veste des dirpubs. Il s’agira de faire passer de vraies-fausses informations du financement de ces voyages en Europe de Ras Bath et des messages de propagande en destination du grand public. 16 agents et 01 Officier supérieur sont chargés de cette mission. Ils ont, à l’heure actuelle, répertorié et identifié toutes les rédactions et surtout les empêcheurs de tourner en rond.

La sécurité renforcée chez tous les Barons de la République

Le régime en place est véritablement conscient des risques du moment. L’attestent les mesures sécuritaires drastiques prises mercredi dernier en perspective au meeting organisé à l’attention de Ras-Bath tenu hier après-midi. A l’issue d’une réunion mercredi de 18h à 20h entre les services en charge de la sécurité publique (Police, Gendarmerie, Garde Nationale), il a été décidé de mobiliser 2.000 agents sans compter ceux en civil devant infiltrer les masses. Le ministre de la Sécurité intérieure a cependant mis en garde contre l’usage de la force.  
Dans la même veine, la sécurité est désormais renforcée au domicile de tous les Barons de la République. Il en sera désormais ainsi jusqu’après le scrutin présidentiel de 2018. On ne sait jamais !
En tout état de cause, l’on constate que le pouvoir en place n’entend pas reculer et compte mettre tout en œuvre en vue de se maintenir aux affaires.

Batomah Sissoko