Soumaila Cissé envoie un émissaire à Macky Sall et ADO

Soumaila Cissé a envoyé le colonel Diabaté et l’inspecteur Mamadou Nomoko, tous deux à la retraite, à Dakar et Abidjan afin de remettre une lettre au Président sénégalais,  Macky Sall et une autre  à  son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara dit ADO afin de les informer des vrais résultats du 2ème tour et fait état des tripatouillages qui étaient en cours au Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales.
Si malgré sa sagacité, « Le Sphinx » n’a pas pu connaitre le contenu desdites lettres, selon nos radars, , Soumaïla Cissé aurait dit en substance aux deux chefs d’Etat qu’il ne se laissera pas faire : «An té a bana»

 

 

L’Ire de la Diaspora malienne

Depuis avant-hier mercredi à 20 h, un détachement de policiers ivoiriens de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) a été déployé autour de l’immeuble de l’Ambassade du Mali à Abidjan sise à la Rue du Commerce au Plateau, le quartier des affaires de la capitale ivoirienne afin de la protéger. Les Maliens d’Abidjan, comme ceux de Paris, sont fous-furieux puisque, selon des chiffres distillés par le camp IBK, la diaspora aurait voté pour le président sortant. Ce qui est archi-faux. Leur champion n’a gagné qu’à Dubaï, au Congo Brazaville et au Gabon, après l’expulsion du représentant du candidat Soymaila Cissé du bureau de vote.

 

La Minusma contredit IBK
Lors de sa conférence de presse, la Minusma a démenti avoir fourni sa compilation des résultats de l'élection présidentielle. Elle n'a pas ce mandat. Tout ce qu'elle fait, c'est suivre le déroulement du vote dans des bureaux témoins (à peu près 450 bureaux, à raison de dix bureaux en moyenne par agent). Elle recueille ces informations dans le but d'évaluer le processus et de faire au gouvernement des recommandations. 
Le soir du vote, elle centralise les PV et les chiffres fournis par les préfets et les sous-préfets à ses agents ; car elle n'était pas présente dans tous les bureaux de vote, loin de là (environ 450 bureaux de vote sur 23 000, ne représentent qu'un minuscule échantillon).

Donc, il va de soi que cette compilation qui va uniquement des chiffres fournis par les autorités locales qu'elle a mandat d'appuyer, soit conforme à celle du MATD. Si cela revêt un intérêt, c'est juste montrer qu'il n'y avait pas d'erreur dans la compilation des chiffres de l'administration. Aucunement, elle ne traite les cas de fraude et d'erreur dans le comptage des voix, avant leur assignation dans les PV. La preuve, la CC a procédé, lors de sa proclamation officielle des résultats définitifs, à des redressements. Ce qui se passe en ce moment relève de la manipulation. À bon entendeur !