LUNDI DERNIER A L’AEROPORT PRESIDENT MODIBO KEITA

Une dame originaire du Malawi arrêtée avec 10,5 kg d’héroïne brune


On savait que des drogues comme la cocaïne, le crack et les comprimés barbituriques circulaient au Mali. Mais voilà que le lundi passé, les services des douanes de l’Aéroport Président Modibo Keïta de Sénou ont permis de mettre la main sur une dame originaire du Malawi qui tentait d’introduire 10,5 kg d’héroïne à Bamako, après avoir voyagé par un avion de la compagnie Ethiopian Airlines.

La drogue a été repérée dans ses deux valises par les rayons X du scanner qui constitue un passage obligé pour sortir de l’Aéroport à l’arrivée de tout vol d’avion. En effet, la drogue était bien emballée dans de petits sachets ensuite enfouis au fond des valises, plus précisément dans les doubles fonds. Il a fallu ensuite procéder à une fouille manuelle pour extraire les petits colis qui ont ainsi donné au total 10,5 kg d’héroïne brune.

Celle qui convoyait cette drogue, une dame âgée de 39 ans, est ressortissante du Malawi. En effet, Duwa Bridget, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est née à Lilongwe, la capitale du Malawi. Elle a quitté son pays à partir de l’aéroport de la ville de Blantyre pour rallier Addis Abeba à partir duquel elle descendra sur Bamako par un vol Ethiopian Airlines.

La valeur de ses 10,5 kg d’héroïne est estimée à 260 millions de francs CFA et vu qu’elle ne devait faire que trois jours à Bamako, elle a certainement un correspondant chargé de réceptionner la marchandise prohibée. En d’autres termes, il y a donc bel et bien un réseau de trafic d’héroïne et certainement que les investigations en diront plus. Effectivement, les services des douanes qui ont découvert la drogue ont aussitôt alerté les services de l’Office central des stupéfiants qui ont finalement pris en charge la convoyeuse afin de l’interroger avant de la mettre à la disposition du Procureur spécial chargé de la lutte contre le trafic de stupéfiants qui se trouve au niveau du tribunal de grande instance de la commune VI de Bamako.

K.D