2ème année de la disparition de Birama Touré

Lecture de Coran chez les Touré sis à Bagadadji ce samedi et «semaine d’alerte de la presse»

Ce samedi 29 janvier est la date marquant la 3ème année de la disparition de notre confrère Birama Touré (journal « Le Sphinx »). Pour l’occasion, la grande famille Touré, appuyée en cela par les Dravé et Niaré, organisent une séance de lecture de Coran en vue de retrouver le désormais porté disparu dans des conditions troublantes.  Toute la presse malienne est invitée à la cérémonie.

En marge de cette lecture de Coran, l’Association des Journalistes contre les violences faites aux journalistes MPV-Mali, organise une semaine d’activités dans le même sens. Conférence de presse, sit-in à la Maison de la Presse, marche sur la Primature où une lettre sera remise au Premier Ministre, conférence-débat, etc.

 

Région de Sikasso

Malgré sa retraite, le Gouverneur de Sikasso reste en poste et affirme qu’IBK en personne l’a maintenu

Admis à faire valoir son droit à la retraite depuis le 1er Janvier 2018, le Gouverneur de la Région de Sikasso continue cependant d’assurer la même fonction. A ceux qui lui rétorquent qu’il figure sur la liste des fonctionnaires admis à la retraite au titre de 2017, il affirme sans ambages que c’est IBK en personne qui l’a maintenu là.

Et il continue par conséquent, de signer les documents officiels et à procéder à des tournées à l’intérieur de la région en qualité de Gouverneur.

La loi est claire en la matière : le poste de Gouverneur est exclusivement réservé à des fonctionnaires en activité.

 

 

IBK va à Canossa

Nos radars ont aperçu le président IBK hier à Nioro où il était parti présenter des condoléances au Cherif Bouillé, suite au décès de l’épouse du saint homme. Mais ce jour n’est pas choisi par hasard puisque c’était aussi l’occasion d’y retrouver le président du Haut conseil islamique, Mahmoud Dicko, qui se trouvait sur place depuis la veille. Mais les Niorois qui disent ne pas vouloir voir IBK sont restés indifférents à cette visite de l’homme si friand de bains de foule et il nous revient que le Cherif a donné aux membres de sa famille   des consignes de ne recevoir IBK sous aucun prétexte. Consigne respectée puisque Ladji Bourama aura passé une heure avant d’être reçu par le Cherif de Nioro pour recevoir ses condoléances et aucun autre membre de la famille chérifienne encore moins des proches ne se sont manifestés au visiteur du jour qui n’a eu droit qu’à l’accueil à l’aéroport des responsables administratifs de la localité comme honneur. C’est vers 17 heures qu’il a repris son avion pour rentrer à Bamako.

 

Félicité par Moussa Sinko et suspendu par IBK

L’une des mesures du Conseil des ministres d’avant-hier, mercredi, c’est la suspension pour trois mois du maire de la commune VI du district de Bamako, ensuite vilipendé par son ministre de tutelle au détour d’une conférence de presse pour expliquer de prétendues fautes qu’il aurait commises. Des broutilles, comparées aux actes de délinquance auxquels se livrent quotidiennement des maires à Bamako sans qu’on n’ose les toucher soit parce qu’ils sont de la Majorité soit ils n’ont pas leur langue dans leur poche et sont capables de procéder à de grands déballages. De toute façon, le procédé étonne et surtout qu’il intervient cinq jours seulement après les félicitations et remerciements adressés au même maire par Moussa Sinko, parce que l’édile a eu le courage d’autoriser son meeting sans se soucier des manœuvres pour l’en empêcher, ça pue le règlement de comptes à mille lieues.

 

Budget 2018 ou le Trésor de Boubou Cissé

On vante beaucoup les innovations apportées au budget 2018 porté par la loi de finances 2018 votée par l’Assemblée nationale le 24 décembre dernier. Mais les fonctionnaires des services différents services de l’Etat commencent à en avoir une autre compréhension car non seulement ils sont étonnés d’apprendre que les crédits affectés sont ponctionnés à hauteur de 10% sans aucune explication, mais en plus toutes les opérations de dépenses sont concentrées entre les mains des seuls directeurs des finances et du matériel des ministères (Dfm). Alors, tant pis pour les services rattachés !  Si l’on sait que ces Dfm sont désormais tous nommés par le seul ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé, c’est alors un seul homme qui déteint à lui seul tout le budget du Mali comme si c’était son propre trésor. Ça murmure déjà dans les rangs des fonctionnaires et comme disait l’autre : quand ça va péter, ça va bien sentir !

 

Dramane Dembélé arrive avec armes, bagages et livre !   

Coucou, revoici Dramane Dembélé ! Ceux qui doutaient encore de sa participation à la prochaine présidentielle devront se raviser car non seulement ses mouvements de soutien sont à l’œuvre au point de lancer quasiment un défi à l’Adema-Pasj pour que ce parti se décide enfin à clarifier sa position, mais Dra, comme l’appellent les intimes, semble déjà prêt avec son livre-projet de société qu’il vient de publier et intitulé « Nouveau pacte social et solidaire (Npss) ». Nous ne commentons pas le contenu, mais nous pouvons quand même louer le geste qui invite désormais nos hommes politiques à tenir un vrai débat sur la situation du pays et ce qu’ils veulent faire du pouvoir, une fois à eux confié.     

 

Abandonnée par les gendarmes et attaquée un peu plus de 72 heures plus tar
d

La localité de N'Gomancoura dans la région de Ségou où était déployée une quarantaine de gendarmes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme a été attaquée hier vendredi.  C’est dire que ces assaillants surveillent de près la situation. En clair, l’attaque en question n’est certainement pas le fait du hasard.

Rappelons que le sort des gendarmes en question est toujours en examen. Ils risquent une «sanction disciplinaire» selon la hiérarchie.