Bloc d’Intervention Populaire et Pacifique pour la Réunification Entière du Mali - BIPREM


 COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Nous, membres du bureau du BIPREM «Fasoko», «Anko Mali», «Antorola», «Faso Kanu», «Faso dambé ton» et les sociétés civiles africaines, «Y’a en a marre», «Le peuple n’en veut plus», «Elie Kamano», tous membres fondateurs du Front International des Sociétés civiles Panafricaines (FISPA), informons l’opinion nationale et internationale de ce qui suit :

Le 30 Octobre 2017, le Bureau de la procureure de la CPI a adressé la lettre signée, numéro OTP-CR-324/17 à l’Association BIPREM en réponse à sa plainte déposée le 07 octobre 2017 contre monsieur Nicolas Sarkozy pour «Crimes de guerre (Assassinat et complicité d’assassinat du président libyen Mohammad Kadhafi, des milliers de citoyens libyens et de ressortissants africains qui vivaient sur le sol libyen au moment des faits)».

Le BIPREM Fasoko et Les associations panafricaines invitent toutes les personnes ainsi que les sociétés civiles éprises de paix et de justice à s’impliquer afin que l’ex-président Français, Nicolas Sarkozy, soit jugé par la Cour Pénale Internationale (CPI) et que justice soit !

 

Le Président du BIPREM FASOKO

 

Lacine DIAWARA