EN VUE DE PROTÉGER UN DÉLINQUANT…
Un haut responsable à Koulouba fait obstruction à la justice

Cette haute, très haute personnalité, certainement parmi les trois premières à Koulouba s’est personnellement impliquée en vue de faire recouvrer la liberté à un délinquant placé sous mandat de dépôt. La Réaction du Procureur ne s’est pas fait attendre.
Le suspect a été appréhendé dans le cadre d’une procédure judiciaire en bonne et due forme. Il est impliqué dans des actes de vandalisme contre le Chef de quartier de Bougouba. Une plainte de ce dernier est donc à l’origine de son interpellation suivie de son incarcération.
L’affaire fait suite à l’opération de déguerpissement d’une partie du quartier Bougouba-Courani en commune II. Estimant que des populations ont abusivement occupé le site, le légitime propriétaire des lieux, à savoir BATEXI, a réclamé ses droits et la démarche a abouti à une opération de déguerpissement. Au mois de mars dernier, les occupants furent alors évacués, sans la manière, disons-le.
Estimant avoir été induits en erreur par le chef de quartier, une partie des populations s’en prit donc à ce dernier en menant des actes de représailles chez lui à domicile. Son domicile fut ainsi saccagé. D’où la plainte.
L’enquête ordonnée par le Tribunal de la commune II a ainsi abouti à l’interpellation du présumé meneur lequel fut interpelé et gardé à vue sur ordre du procureur. Mais divine surprise !
Courant semaine dernière, sur instruction de ce haut placé à Koulouba, il fut ordonné à la gendarmerie en charge de l’affaire de libérer le suspect. Ce qui fut fait.
Alerté, le Procureur de la Commune II a immédiatement saisi le Directeur de la Gendarmerie nationale afin de remettre les choses en l’état. Tout comme le Procureur, le DG de la Gendarmerie était également scandalisé. Il aurait donné instruction de «recaser» le délinquant.
Ce qui est pour le moins scandaleux dans cette affaire, c’est l’implication de ce cadre haut placé à Koulouba au profit d’un délinquant. Comme on le constate, le pouvoir actuel s’allie avec la pègre. Ils sont décidément tombés, pas très, mais trop bas. La nuance a toute son importance.
Batomah Sissoko