L’ex-PDG de la Cmdt, Kalifa Sanogo et son adjoint Abdoulaye Dolo défilent devant le Pôle économique
L’ex-Pdg de la Cmdt devenu maire de Sikasso, Kalifa Sanogo et son adjoint Abdoulaye Dolo dit l’Enfant de Dioro sont en train de défiler devant le Commandant de la Brigade du Pôle Economique de Bamako dans le cadre d’enquêtes préliminaires. Il leur est reproché l’achat d’un stock de matériels à plus de quatre milliards de nos francs, ensuite laissé en souffrance à l’Usine 2 de Bougouni. Le chef du service matériel de la Cmdt, un certain Yattara, est cité comme leur complice dans cette opération qui leur vaut ces nombreux va-et-vient au Pôle économique. Pourtant, le même Dolo faisait du lobbying au niveau du fiston national à l’insu du Président IBK, pour être placé à la tête de la Cmdt.

 

La Cmdt secouée par un déficit de 2 milliards : il s’agit d’une affaire de mauvaise qualité de graines de coton
Comme nous aimons bien la Cmdt, restons-y pour signaler que l’actuel Pdg, Baba Berthé, doit faire face à un déficit de deux milliards de nos francs. Une affaire qui fait beaucoup jaser au niveau de la Cmdt. Mais il nous revient qu’une mauvaise qualité de graines de coton introduite dans le stock a été indexée comme étant la source de ce trou, euh, disons de ce gouffre.

Grève illimitée du secteur de la santé : le président IBK minimise la portée et l’ampleur

Un proche du président IBK qui connaît bien ce qui se passe dans le secteur de la Santé, aurait attiré l’attention du chef de l’Etat sur le drame qui est en train de se dérouler dans les structures de santé, comme conséquence de la grève illimitée des médecins, infirmiers et autres professionnels du secteur. Il nous revient que le président ne croit pas à un mot de cela, estimant que les gens exagèrent la situation et qu’il n’y aurait grand problème. C’est parce que, tout simplement les gens veulent aller en guerre contre Madame la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. C’est le comble du déni !

Campagne de recouvrement d’impayés : l’Edm-sa tape sur la maison de la presse et la Ferme agricole de Sotuba
Une fois n’étant pas coutume, nous allons nous auto flageller, nous journalistes, pour annoncer que dans le cadre de la campagne de recouvrement des factures impayées menée par l’Edm-sa, ses techniciens ont mis dans le noir la Maison de la Presse hier en début d’après-midi, à cause d’impayés de courant de près d’une dizaine de millions de nos francs. Au même moment, une autre équipe de l’Edm-sa était en train de priver de courant la Ferme agricole de Sotuba qui, elle, doit près de 32 millions de FCFA. Une façon pour l’Edm-sa de mener une opération coup de poing afin d’amener les débiteurs à renflouer à la fois les caisses de l’Edm-sa et eux du Trésor public en panne de liquidités.

Abandonnés à leur triste sort, les ex travailleurs de l’Huicoma se rappellent les larmes versées par IBK
C’est avec une grande peine que les ex travailleurs de l’Huicoma, qui campent dans la cour de la Bourse du Travail depuis plusieurs mois dans l’indifférence générale des autorités du pays, se rappellent les grands moments de la visite que le président IBK leur avait rendue à Koulikoro, lorsqu’il était au Perchoir de l’Hémicycle. Ils se rappellent surtout les flots de larmes versées par IBK qui s’apitoyait sur leur sort en les rassurant que s’il pouvait faire quelque chose pour eux, il n’allait pas hésiter. Ironie du sort, il est devenu chef de l’Etat et les ex travailleurs ont perdu tout espoir parce que souffrant dans l’indifférence générale des pontes de la République. Ô seigneur, pardonnez son oubli ! Il est dépassé par les problèmes du pays.

 

Thiémoko Sangaré, les valeurs du parti et l’argent
 Lors de la 15ème Conférence nationale de l’Adéma-Pasj, Thiémoko Sangaré a prôné le retour aux vraies valeurs. Il nous revient que sur les 15 millions du budget de cette conférence,  le président des Abeilles a donné lui seul 5 briques. Ce montant équivaut à 5 mois de salaire d’un ministre malien. La question qui taraude les esprits est : où est-ce que Thiémoko Sangaré a sorti tout cet argent ? L’homme est décidément mal placé pour donner des leçons de valeur aux gens. Qu’il arrêt son char !

 
Le RPM veut la tête de Modibo Kéita
16 députés et 8 membres du Bureau  politique national du RPM se sont réunis dans un hôtel de l’ACI 2000  de 20 h 21h 30 pour cogiter sur la lenteur du Premier ministre Modibo Kéita dans la résolution des multiples crises que traverse le pays. Lors de leur conclave, ces caciques du parti des Tisserands ont décidé de manœuvrer pour le départ immédiat de l’actuel PM et faire feu de tout bois pour que le Châtelain de Sébénikoro confie la Primature à un militant du parti. Ils se sont juré de faire bloc et barrage au choix de Ladji Bourama pour toute autre personne qui n’est pas du RPM.

 

Chut ! On espionne l’Opposition démocratique
La SE a pu enregistrer la rencontre entre la délégation de la Conférence et les membres de l’Opposition. Les vidéos et les enregistrements de ladite rencontre font le tour des services de l’Etat.
Quatre copies ont été envoyées à la présidence, une à la Primature  et une au Conseiller à la défense de l'ambassade de France. Une manière de montrer à Hollande comment  les « Hasidi » sont en train de « comploter » contre son « ami » Ladji Bourama.

 

IBK invite Macron et Marine Le Pen
Décidemment Ladji Bourama est imprévisible. Il vient d’envoyer une invitation à Emmanuel Macro et Marine Le Pen tous  deux candidats à la future présidentielle français afin de venir au Mali dans le cadre de leur campagne. Si le champion d’En Marche n’a pas encore réagi, la championne du Francexit a, quant à elle, décliné l’invitation.

Bizarrement, IBK n’a pas invité Benoit Hamon le socialiste. N’est-ce pas là un coup de Hollande qui, c’est un secret de Polichinelle, est un fervent supporter de Macron.