Namory Cissé, le mari de FSF, photo prise à la Prison centrale de Bamako-Coura





Assassinat de la standardiste du Palais 

Une autre affaire d’Etat

Mme Cissé FSF a été poignardée à mort par son mari Namory Cissé non pas à la Présidence de la République comme distillé par le pouvoir, mais plutôt à la Résidence des Hôtes de marque sise à la l’ex-Base aérienne où il avait discrètement suivi sa femme. La jeune est la fille d’un ami de quartier d’Hamdallaye du président de la République qui l’a appelé pour être son conseiller spécial quand il a accédé à la magistrature suprême. C’est donc tout naturellement, suivant le crédo de Ladji Bourama : «  Ma famille d’abord » qu’on recruta sa fille comme standardiste au Palais. Son mari qui était en fait responsable de la cuisine et de la restauration à l’hôtel Salam malgré le diplôme de Math-physique qu’il a décroché à l’université sera à son tour  appelé à Koulouba après le mariage pour s’occuper là-bas aussi de la restauration et du service traiteur.

Bref depuis un moment, il soupçonnait sa femme d’entretenir des relations extra-conjugales jusqu’au jour fatidique où il l’attrapa à l’ex-Base aérienne dans les villas des hôtes. Après avoir tué sa femme, Namory Cissé  informa les gardes présents sur les lieux. Les urgentistes arrivés à bord de l’ambulance de la Présidence ne purent, hélas,  que constater son décès.

Après avoir envoyé ad patres  sa femme,  Namory Cissé est resté sur place pour dire qu’il assume, sans état d’âme, son forfait. Son amour propre et sa dignité ont été touchés, il a malheureusement basculé et touché le fond  

Ladji Bourama sera informé à Sébénicoro par un officier supérieur chargé de sa sécurité.

Il nous revient que lors de son interrogatoire, Namory Cissé a donné le numéro du téléphone de son rival qui envoyait des textos à sa femme, c’est le 76 .. .. 01. Et depuis lors, l’affaire est devenu une véritable affaire d’Etat qu’on essaie vaille que vaille à étouffer. 

Namory Cissé qui est actuellement à la prison centrale de Bamako-Coura a très peur pour sa vie, vu le statut de son puissant « rival ». Après avoir été mis en isolement, il a été extrait de la chambre dont en train de refaire l’installation électrique, il a dit à un de ses amis de s’occuper de sa famille derrière lui car il est sûr qu’on va le liquider avant son procès.

A.D